Abstract de la publi numéro 8770

Avec l'avènement du Web participatif, les lecteurs de documents électroniques sont de plus en plus actifs. En particulier, des systèmes d'annotation leur permettent de commenter, de reformuler, de critiquer, etc. des passages de documents. Les approches de RI qui ne considéraient jusqu'alors que le contenu des documents tendent actuellement à exploiter cette dimension participative du Web. L'activité des lecteurs (annotations et débats suscités) peut par exemple améliorer rappel et précision des résultats de RI. Dans des travaux précédents, nous suggérions de discriminer les annotations sur leur "validité sociale" (degré de confirmation exprimé par le groupe dans le débat associé) avant de les prendre en compte dans les processus de RI. Cet article décrit une plate-forme d'expérimentation visant à comparer les algorithmes de validation sociale proposés avec la perception humaine du consensus. Cette expérimentation toujours en cours a mobilisé 161 participants, les données recueillies sont en cours d'analyse.