Abstract de la publi numéro 6824

À l'heure actuelle, de nombreuses organisations souffrent d'une overdose informationnelle : les individus accèdent et conservent quotidiennement une quantité croissante de documents électroniques. De plus, les efforts individuels de recherche mis en oeuvre ne sont pas rentabilisés et valorisés par une diffusion adaptée. Pourtant, la gestion rationnelle des documents est une condition nécessaire pour être performant dans les différentes activités liées au cycle de vie du document. C'est pourquoi nous présentons dans cet article une architecture intégrée pour la gestion collective des documents électroniques de l'organisation baptisée CoMED (Collective Management of Electronic Documents). Notre proposition, fondée sur l'activité d'annotation, exploite l'interdépendance des activités documentaires pour valoriser l'information introduite dans l'organisation. Son objectif consiste à aider l'individu dans ses activités documentaires, tout en faisant progresser l'organisation dans son ensemble.