Abstract de la publi numéro 6617

Dans cet article, nous identifions des problématiques liées aux systèmes d'annotation de ressources électroniques. En particulier, nous observons qu'une ressource est de moins en moins exploitable alors qu'elle est de plus en plus annotée. Pourtant, le passage à l'échelle d'un système est un challenge clé pour assurer son utilisabilité et sa pérennité. C'est pourquoi nous proposons d'évaluer la validité sociale d'annotations collectives conformément à la théorie sociale de l'information. Pour ce faire, nous exploitons les débats suscités par les annotations (argumentation bipolaire) pour identifier celles qui sont socialement validées (globalement réfutées ou confirmées). L'implantation de cette proposition dans notre prototype appelé TafAnnote aide le lecteur à identifier les annotations pertinentes, ce qui limite sa charge cognitive. Our field of investigation concerns human annotation of electronic resources. We identify some issues of annotation systems concerning their scalability: a resource more and more annotated is less and less exploitable by individuals. However, scalability is a key issue for a system usability. That is the reason why we propose a way to socially validate collective annotations in accordance with the social theory of information. Thus, we analyze the debates that annotations spark off (bipolar argumentation framework) in order to identify socially validated annotations (globally refuted or confirmed). This computation implemented in our prototype aims at leveraging readers' cognitive overload by characterizing pertinent annotations. keywords: social validation of annotations, annotation system, social theory of information, gradual valuation of bipolar argumentation framework, TafAnnote prototype.