Abstract de la publi numéro 14731

Le développement d’EIAH et la mise à disposition d’enseignements en lignes sont particulièrement justifiés pour le public sourd dont le déficit en matière formation est largement constaté. Cependant ces dispositifs doivent prendre en compte les particularités de ces apprenants et en premier lieu leur langue naturelle d’apprentissage, la langue des signes. Celle-ci n’ayant pas de forme écrite, le support vidéo peut jouer en grande partie ce rôle à condition de le doter d’un ensemble de fonctionnalités analogues à celles utilisées pour manipuler l’écrit des langues vocales. Cet article décrit les principales démarches utilisées pour rendre les EIAH accessibles ou adaptés aux apprenants sourds et présente quelques outils dotant la vidéo en langue des signes de fonctionnalités de l’écrit.