Abstract de la publi numéro 12365

L'annotation manuelle d'une vidéo en LSF est un processus long, fastidieux, soumis à la variabilité des annotateurs, ce qui peut introduire des ambiguïtés. De plus elle doit être réalisée par un expert de la LSF. L'annotation automatique vise à apporter des solutions à chacun de ces problèmes. Peu de travaux ont été réalisés dans ce domaine. Dans cet article, nous présentons la démarche permettant de réaliser une annotation automatique à partir de données de capture de mouvement. L'annotation automatique des rotations du buste est l'exemple concret sur lequel nous nous basons pour évaluer notre démarche. Pour cela, nous avons confronté les résultats de l'annotation automatique et ceux de l'annotation manuelle et mesuré la corrélation entre les deux méthodes.